Des agencements astucieux grâce au cercle chromatique

 

Que l’on soit designer d’intérieur ou simplement passionné de décoration, il est parfois difficile de comprendre le jargon de l’industrie. Après tout, il est rare que l’on parle d’agencement triadique lors d’un souper en famille, non? Pour mieux comprendre l’harmonie des couleurs et connaître le secret d’un agencement parfait, reprenons depuis le début.

Le cercle chromatique est l’une des premières notions que nous apprenons étant enfant. Il s’agit d’un outil indispensable pour la compréhension de la couleur. En bref, le cercle chromatique est une représentation visuelle des couleurs qui démystifie leur composition.

Primaires, secondaires ou tertiaires?

À la base du cercle chromatique se trouvent trois couleurs qui ne peuvent être décomposées. Autrement dit, ce sont des teintes pures qui ne résultent pas d’un mélange de tons. Appelées couleurs primaires, il s’agit du rouge, du bleu et du jaune.

Pour créer les couleurs secondaires, il faut mélanger les couleurs primaires. Ce faisant, nous obtenons le vert (jaune + bleu), le orange (jaune + rouge) et le violet (bleu + rouge). Les couleurs tertiaires qui viennent fermer le cercle sont obtenues en mélangeant les couleurs primaires et secondaires.
 
Couleurs primaires : rouge, bleu et jaune
Couleurs secondaires : orange, violet et vert. Ce sont des couleurs composées de deux couleurs primaires.
Couleurs tertiaires : les six nuances pouvant être obtenues en mélangeant les couleurs primaires et secondaires.  
 

Couleurs chaudes, couleurs froides

Le cercle chromatique permet aussi de distinguer deux familles de couleurs : les chaudes (rouge, orange, jaune, violet-rouge) et les froides (bleu, violet-bleu).

Cette opposition naturelle est fondée sur l’évocation d’une sensation de froideur et de chaleur par certaines teintes. Ainsi, le bleu et le violet provoquent un effet de fraîcheur et sont qualifiés d’apaisants, tandis que les couleurs chaudes comme le rouge, le jaune et l’orange accrochent le regard et instaurent une ambiance chaleureuse. Au centre du spectre, composé à la fois d’une couleur froide (bleu) et d’une couleur chaude (jaune), le vert représente quant à lui l’équilibre.

 

Agencer ses couleurs en utilisant le cercle chromatique

Le cercle chromatique est utilisé dans de nombreux domaines, tant en décoration qu’en art plastique, en infographie et même auprès des artistes maquilleurs. Il permet de mieux comprendre comment associer les couleurs avec succès en faisant appel aux contrastes et aux harmonies. Voici trois techniques passe-partout pour agencer les couleurs sans commettre de faux pas!

1. Un agencement complémentaire

Les couleurs complémentaires sont celles qui se font face dans le cercle chromatique. Typiquement, l’une agit à titre de teinte dominante et l’autre comme couleur accent. Ainsi, un bleu pâle s’agencera parfaitement avec un dynamique orange. Et ce n’est pas surprenant que l’on aime tant le combo rouge et vert qui nous rappelle les Fêtes!

 

 

2. Un agencement analogue


Le terme analogue signifie qui présente une similitude, qui est comparable. Ainsi, agencer les couleurs de façon analogue consiste à réunir trois teintes consécutives sur la roue des couleurs. Pour réussir ce tour de force, il est essentiel de respecter la loi du 60-30-10.

Ainsi, 60% de l’espace sera occupé par une couleur principale. Celle-ci sera soutenue par 30% d’une seconde teinte dominante, pour enfin terminer en beauté avec 10% d’une couleur plus vive, utilisée comme accent. Pour rester dans des tons plus neutres, il est tout à fait possible de réussir cette déclinaison en combinant le noir, le blanc et le gris.

 

 

3. Un agencement triadique

Un agencement triadique implique l’utilisation de trois couleurs qui se situent à égale distance sur le cercle chromatique. Les trois couleurs primaires (rouge, bleu et jaune) en sont un parfait exemple, de même que les trois couleurs secondaires.

Nul besoin de préciser que ce type d’agencement est souvent considéré comme audacieux! On l’aime donc tout particulièrement dans les chambres d’enfant ou les salles de jeux, où les couleurs vives et contrastantes cohabitent à merveille.


 

Mais si vous êtes du genre à oser - nous aussi! - on craque pour un agencement triadique dans le bureau ou la salle de séjour.

Et vous, comment associez-vous vos couleurs?